[Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Message par D. H. T. le Mer 17 Sep - 19:34

Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Si l'on parle avec un(e) enseignant(e) se réclamant du socioconstructivisme, que cet enseignant reconnaît de son propre aveu pouvoir définir sa méthode comme un moyen de mettre publiquement en porte-à-faux son auditoire par des situations-problèmes en suscitant systématiquement la mise en œuvre de représentations que le professeur s'arrangera pour décrire comme erronées d'une manière ou d'une autre avant de faire valoir son point de vue dans le déni de l'argument d'autorité (l'expert attitré prétend rejeter celui-ci au nom de la science mais décide quand même d'y recourir dans les faits) et que, in fine, le dévoilement de sa stratégie va jusqu'à la revendication de l'enseignement comme une relation fondamentalement inéquitable et donc irrespectueuse, alors l'hypothèse d'un vice intentionnel consubstantiel au socioconstructivisme fait un pas en avant, et avec elle celles d'une défaillance politique et professionnelle. Le dispositif, a priori moins intense et plus insidieux, par exemple, que les bizutages mortels rencontrés dans certains établissements universitaires du Portugal, tenterait pourtant de s'affirmer sur la base des mêmes dysfonctionnements relationnels, attentatoires aux droits individuels les plus légitimes, comme celui de refuser de répondre à une question sans avoir développé, à ce titre, une réflexion et une maîtrise préalable. Simplement résumé, le socioconstructivisme ne respecte pas les individus.
avatar
D. H. T.
Administrateur
Administrateur

Sexe : Masculin Messages : 100
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 42
Localisation : Nice

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dh-terence.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Message par D. H. T. le Mer 17 Sep - 21:27

Un autre grief à la charge de l'approche ici critiquée semble résider dans l'infantilisation de l'auditoire adulte, puisque les instituts de formation des maîtres d'école encourageant cette mouvance en viennent, par l'application indifférenciée des mêmes méthodes face aux enfants et face aux adultes, à refuser aux étudiants leur statut d'auditeur pour leur imposer celui d'élève, sans distinguo entre la psychologie enfantine et la psychologie adulte. Ces didacticiens, passant sous silence la pertinence du matérialisme et de la vénalité jusqu'à un certain point, celui des limites raisonnables de la prise de conscience réaliste des personnes aguerries, ainsi que de la compartimentation mentale, du développement personnel et de l'émergence possible d'une compassion comme autant de traits proprement adultes, ne peuvent au fond définir la maturité que par la banalité de la reproduction familiale, où l'adulte n'aurait d'autre particularité, selon eux, que celle de grands enfants faisant des enfants à leur tour. D'où une arrogance et une injustice structurelles et générales des formateurs concernés, qui traitent leur public avec le même mépris qu'ils ont pour les jeunes eux-mêmes.

Pourquoi envoyer des taupes à dessein de s'enquérir, au détour d'une conversation apparemment anodine au cours d'un stage, du bien que les étudiants dissidents ne pensent pas d'une telle équipe à moitié universitaire, à moitié de terrain, dans un cas comme dans l'autre plus déterminée dans son unilatéralité hystérique, car propre au déni évoqué précédemment, que dans le questionnement dialectique? Pour savoir la vérité mot à mot, il suffit de la demander en face, mais poliment s'ils en sont capables. Car ces accusés, accusés au stade des désaccords sur le terrain de la communication pour le moins, sont les mêmes qui vont jusqu'à revendiquer la violence verbale dont les chercheurs sont capables lors des congrès ainsi que, d'ailleurs, les sommes astronomiques investies dans un accélérateur de particules qui ne sert rien de valable sinon le profit de ces mêmes chercheurs abjects par leur parasitisme, alors que tant de problèmes majeurs affectent ce monde et méritent une attention prioritaire. Hypocrites dans leur soi disant dénonciation des dérives de la science, alors qu'ils dérivent eux-mêmes plus qu'ils ne font œuvre de science, ils cautionnent l'agressivité, les failles du droit qu'ils tentent d'exploiter (à leurs risques et périls) ainsi que l'hôpital qui se moque de la charité. Ayant établi de visu les collusions entre leurs intérêts et ceux des instances politiques à juste titre malmenées par l'opinion publique, c'est tout un potentat malhonnête qui se fait jour, que la théorie honnête ne suffira sans doute pas à déconstruire, mais l'émergence d'une telle théorie aura au moins le mérite de contribuer à d'autres points de vue possibles.
avatar
D. H. T.
Administrateur
Administrateur

Sexe : Masculin Messages : 100
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 42
Localisation : Nice

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dh-terence.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Message par D. H. T. le Mer 17 Sep - 21:46

Un terrain supplémentaire d'investigation critique transparaîtrait derrière la survalorisation des technologies de la communication et de leurs derniers gadgets à la mode selon un courant d'origine industrielle et consumériste, auquel les enseignants concernés souscrivent sans l'ombre d'une volonté contre-argumentative, puisque la défense de la liberté du citoyen devrait au contraire se fixer comme but premier le choix laissé à celui-ci d'objecter sa propre demande contre une offre arbitraire, et donc de refuser certains outils. L'attitude des concepteurs et promoteurs de tablettes numériques, attributs de l'époque du jetable et du bas de gamme généralisés aux dépends des ressources naturelles qui se raréfient, se double d'un cynisme sournois, puisqu'ils ne croient pas dans ce qu'ils s'acharnent à vendre aux autres:
Dans la Silicon Valley, les parents qui passent leurs journées à créer des tablettes, applications iPhone et jeux vidéo laissent à peine leurs enfants toucher à un smartphone. C'est ce que pointe un article du New York Times. Steve Jobs lui-même était très strict en la matière. Le journaliste Nick Bilton raconte qu'en 2010, il avait demandé au fondateur d'Apple si ses enfants aimaient les iPad. Steve Jobs avait répondu qu'ils n'en avaient jamais utilisé. "A la maison, nous limitons l'utilisation des gadgets technologiques." Dans la famille d'Evan Williams, un des fondateurs de Twitter, les enfants n'ont pas de tablette et sont encouragés à lire des livres (en papier).

http://fr.1001mags.com/parution/direct-matin/numero-1548-17-sep-2014/page-6-7-texte-integral
http://www.nytimes.com/2014/09/11/fashion/steve-jobs-apple-was-a-low-tech-parent.html
avatar
D. H. T.
Administrateur
Administrateur

Sexe : Masculin Messages : 100
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 42
Localisation : Nice

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dh-terence.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Message par D. H. T. le Mer 17 Sep - 23:07

Récapitulation; le socioconstructivisme c'est, entre autres:

#1: une atteinte aux individus;
#2: une entreprise d'infantilisation des adultes;
#3: un outil au service d'une industrie qui détruit la planète.

La stratégie universitaire la plus judicieuse imposerait, garante à la fois du sérieux et de l'intégrité du propos:
- de développer la thèse selon sa recevabilité académique, la construction de son argumentation et la précision de ses sources;
- de réserver les annexes plus pamphlétaires, comme ces messages, à une publication globale a posteriori (thèse + annexes).

Reprise et suite en cliquant sur les liens suivants:
http://cestlaguerre.hautetfort.com/archive/2014/09/27/terrain-des-idees-axes-et-pistes-pour-une-critique-du-socioc-5456240.html
http://cestlaguerre.hautetfort.com/archive/2014/09/25/trois-directions-pour-commencer-5455067.html
http://cestlaguerre.hautetfort.com
avatar
D. H. T.
Administrateur
Administrateur

Sexe : Masculin Messages : 100
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 42
Localisation : Nice

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dh-terence.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Psychologie] Axes et pistes pour une critique du socioconstructivisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum